L’ingénierie de la fiabilité des sites (SRE) consiste à appliquer les principes de l’ingénierie logicielle aux processus d’exploitation et d’infrastructure pour aider les organisations à créer des systèmes logiciels hautement fiables et évolutifs.

En tant que discipline, le SRE se concentre sur l’amélioration de la fiabilité des systèmes logiciels dans des catégories clés telles que la disponibilité, les performances, l’efficacité ou la capacité de répondre aux incidents. Les personnes qui effectuent ces tâches sont connues sous le nom d’ingénieurs de fiabilité des sites.

SRE, Site Reliability Engineering.

L’expression « ingénierie de la fiabilité des sites » a été inventée en 2003 par le vice-président de l’ingénierie de Google, Ben Sloss, qui a déclaré sur son profil LinkedIn : « Si Google cesse un jour de fonctionner, c’est de ma faute. » Selon Google, « SRE est ce que vous obtenez lorsque vous traitez les opérations comme un problème de logiciel ».

Étant donné que chaque organisation et chaque système logiciel est unique, il est important de comprendre les principes fondamentaux du SRE. Ainsi que les compétences et l’état d’esprit de ses ingénieurs, lorsque vous réfléchissez à la manière d’optimiser la fiabilité et la qualité globale de vos logiciels.

Objectifs du SRE

L’un des principaux objectifs du SRE est de réduire autant que possible la duplication ou la redondance des efforts. Les équipes SRE se concentrent sur l’automatisation des tâches manuelles, telles que le provisionnement de l’accès et de l’infrastructure, la création de comptes et l’élaboration d’outils en libre-service. Les équipes de développement peuvent ainsi se concentrer sur la fourniture de fonctionnalités et les équipes d’exploitation sur la gestion de l’infrastructure.

Avantages du SRE

Les ingénieurs chargés de la fiabilité des sites apportent une valeur ajoutée aux clients en garantissant la fiabilité des cycles de vie du développement logiciel et de la réponse aux incidents, ce qui se traduit par plusieurs avantages notamment :

  • L’observabilité de la santé des services : les équipes SRE sont impliquées dans de nombreux domaines différents des systèmes d’une organisation, ce qui leurs permet de savoir comment ces systèmes sont connectés et comment ils fonctionnent ensemble. Les ingénieurs de fiabilité des sites savent suivre les mesures, les journaux et les traces dans de nombreux services disparates, afin de générer une image holistique de la santé du système, ce qui leur fournit le contexte dont ils ont besoin lorsqu’un incident se produit.
  • Des liens plus forts entre les développeurs et les opérations : Les ingénieurs de sécurité des sites renforcent les relations entre les développeurs et les ITOps en introduisant l’automatisation et en améliorant la communication au profit des deux équipes. Le SRE peut révéler et corriger les faiblesses dans le pipeline des versions et créer une responsabilité autour de la disponibilité sur appel et de la réponse aux incidents.
  • Modernisation du NOC : les centres d’opérations réseau (NOC) se sont généralement appuyés sur un travail humain répétitif pour trier les incidents et les alertes, ainsi déterminer comment les acheminer vers la bonne personne. Le SRE modernise ces processus grâce à l’automatisation et à l’apprentissage automatique, ce qui permet de diriger automatiquement les alertes vers la personne chargée de résoudre le problème.
  • Organisation des structures d’astreinte et des flux de travail d’alerte : Les ingénieurs de sécurité des sites apportent des connaissances approfondies sur la manière de construire un processus d’astreinte efficace et d’optimiser les alertes. Ils peuvent déterminer la meilleure approche pour les horaires d’astreintes et les règles d’alerte, identifier la meilleure façon d’acheminer les alertes à travers les systèmes, et assumer eux-mêmes une partie des responsabilités d’astreinte.
  • Mise en évidence des problèmes de production : grâce à une visibilité approfondie des environnements de production, les ingénieurs de fiabilité des sites sont responsables de l’observabilité et des services du système, ce qui leur permet de repérer les déficiences qui peuvent avoir un impact potentiel sur les clients. Lorsque ces problèmes remontent à la surface, les équipes peuvent apporter des solutions dès le début de la feuille de route du produit.
  • L’intendance au sein des équipes d’ingénierie : les ingénieurs chargés de la fiabilité des sites contribuent, entre autres, à l’amélioration, à l’augmentation et à l’application des meilleures pratiques, ainsi qu’au soutien de la résilience interdépartementale dans toute l’organisation.

SRE vs DevOps

Ces deux cultures ont gagné en popularité dans le monde informatique ces dernières années et la tendance semble loin d’être terminée. Cependant, DevOps et Site Reliability Engineering sont-ils vraiment différents ou s’agit-il simplement de noms différents pour la même chose ?

DevOps et l’ingénierie de la fiabilité des sites (SRE) sont deux approches qui améliorent le cycle de publication des produits grâce à une collaboration, une automatisation et une surveillance accrues. Ils aident les équipes à créer des logiciels résilients et fiables. Pourtant, il existe des différences fondamentales dans ce que ces approches offrent et dans leur mode de fonctionnement.

Développement et mise en œuvre

DevOps concerne le développement de base. SRE concerne l’implémentation du noyau. Qu’est-ce que cela signifie ?

Les équipes DevOps se concentrent sur le développement de base. Elles travaillent sur un produit ou une application qui est la solution au problème d’une personne. Alors, elles adoptent une approche agile du développement logiciel qui les aide à créer, tester, déployer et surveiller les applications avec rapidité, qualité et contrôle.

Les SRE travaillent à la mise en œuvre du noyau. Ils donnent constamment un retour d’information au groupe de développement du noyau pour dire « Quelque chose que vous avez conçu ne fonctionne pas exactement comme vous le pensez ». Le SRE exploite les données opérationnelles et l’ingénierie logicielle pour automatiser les tâches d’exploitation informatique et accélérer la livraison des logiciels, tout en minimisant les risques informatiques.

Compétences

Il existe tout un ensemble de différentes compétences entre les DevOps et les SREs. Les DevOps spécialisés dans le développement de base sont les personnes qui aiment écrire des logiciels. Ils écrivent du code, le testent et l’envoient en production pour obtenir une ligne d’application qui aide à résoudre un problème.

Les SRE sont plus investigateurs. Ils sont prêts à faire l’analyse pour trouver pourquoi quelque chose a mal tourné. Ils veulent s’assurer que les mêmes problèmes ne se reproduisent pas. Ils veulent être proactifs dans leurs efforts, et non réactifs. Ils veulent automatiser les tâches répétitives pour pouvoir innover.

Automatisation

Parfois, il n’y a tout simplement pas assez de temps pour tout faire manuellement, quel que soit votre rôle. Vous devez parfois trouver des moyens d’automatiser les choses afin de consacrer votre temps et votre énergie à l’innovation. Il n’est pas nécessaire de tout automatiser. Mais, si vous effectuez constamment la même tâche, pourquoi ne pas utiliser l’automatisation pour réduire le travail ?

DevOps pourra vous aider à automatiser le déploiement. De plus, il va automatiser les tâches et les fonctionnalités.

SRE va automatiser la redondance et automatiser les tâches manuelles qu’il transforme potentiellement en tâches programmatiques pour maintenir la pile en état de marche.

Les deux méthodologies imposent une séparation minimale entre les équipes de développement et d’exploitation. Pour résumer, nous pouvons noter les différences comme suie : DevOps se concentre davantage sur un changement culturel et philosophique, tandis que SRE est plus pragmatique et pratique.

Cela met en évidence diverses différences dans le fonctionnement de ces concepts, notamment :

  • Essentiel, le SRE a été développé dans un but précis : créer un ensemble de pratiques et de mesures permettant d’améliorer la collaboration et la prestation de services. DevOps, en revanche, est l’ensemble des philosophies qui assurent un état d’esprit de culture et de collaboration entre des équipes cloisonnées.
  • Objectif. Le SRE et le DevOps visent tous deux à combler le fossé entre le développement et les opérations, bien que le SRE implique des méthodes prescriptives pour atteindre la fiabilité, tandis que le DevOps fonctionne comme un modèle qui guide la collaboration.
  • Focus. L’ingénierie de la fiabilité des sites se concentre principalement sur l’amélioration de la disponibilité et de la fiabilité des systèmes, tandis que DevOps se concentre sur la vitesse de développement et de livraison tout en assurant la continuité.
  • Structure de l’équipe. Une équipe SRE est composée d’ingénieurs en fiabilité des sites qui ont une expérience en même temps des opérations et du développement. Les équipes DevOps comprennent une variété de rôles, notamment des experts en assurance qualité, des développeurs, des ingénieurs, des SRE et bien d’autres.

Conclusion

L’ingénierie de la fiabilité des sites (SRE) est une pratique qui applique les compétences et l’état d’esprit du développement logiciel aux opérations informatiques. L’objectif du SRE est d’améliorer la fiabilité des systèmes à grande échelle, grâce à l’automatisation et à l’intégration et la livraison continues. Le SRE implique l’utilisation de techniques d’ingénierie logicielle, notamment les algorithmes, les structures de données, les performances et les langages de programmation, pour obtenir des applications Web hautement fiables. Il n’est pas étonnant que le SRE soit en plein essor à l’ère moderne.

Alors, qu’attendez-vous pour vous lancer ? Découvrez notre formation Certification Gremlin et formation Certification SRE pour monter en compétences et devenir en vrai expert du domaine.

UNE QUESTION ? UN PROJET ? UN AUDIT DE CODE / D'INFRASTRUCTURE ?

Pour vos besoins d’expertise que vous ne trouvez nulle part ailleurs, n’hésitez pas à nous contacter.

ILS SE SONT FORMÉS CHEZ NOUS

partenaire sncf
partenaire hp
partenaire allianz
partenaire sfr
partenaire engie
partenaire boursorama
partenaire invivo
partenaire orange
partenaire psa
partenaire bnp
partenaire sncf
partenaire hp
partenaire allianz
partenaire sfr
partenaire engie
partenaire boursorama
partenaire invivo
partenaire orange
partenaire psa
partenaire bnp